•  

    mais parfois c'est utile !

     

    Pourquoi aborder les ouvertures par les parties ouvertes ?

     

    Eh bien, penchons nous un peu sur les statistiques :

     47,8 % des parties commencent par 1. e4 (vers une partie ouverte ou semi ouverte)

    34,8 % commencent par 1. d4 (vers une partie fermée ou semi fermée)

    et 17,4% pour des débuts de flancs (1. Cf3 :8,5% ; 1. c4 : 7,2% ; 1. g3 : 0,6% ; 1. f4 : 0,4% ; 1. b3 : 0,3% ; 1. Cc3 : 0,1% ; 1. b4 : 0,1%)

     

    Si plus de 80% des parties commencent par e4 ou d4, il doit bien y avoir une raison...

    La raison est toute simple : Ce sont les ouvertures les plus sûres. 

     

    La réponse des Noirs après 1 e4

    1...e5 : 29,0% (partie ouverte)

    Bon il est vrai qu'en suivant la logique statistique j'aurais dû commencer les cours par 1...c5 : 41,5%, mais ce coup (partie semi ouverte) dirige le jeu vers une défense sicilienne, pleine de passionnantes parties tactiques mais peu digestes pour débuter les échecs.

    Les autres parties semi-ouvertes se répartissent ainsi :

    1...e6 : 11,9%

    1...c6 : 6,8%

    1...d6 : 3,5%

    1...g6 : 2,6%

    1...d5 : 2,0%

    1...Cf6 : 1,9%

    1...Cc6 : 0,5%

    1...b6 : 0,2%

    1...a6 : 0,1% 

     

    Clairement, après 1...e5 le second coup Blanc sera 2. Cf3 à 81,2%. Autant dire que les autres coups sont marginaux (2. f4 : 8,5% ; 2. Cc3 : 5,8% ; 2. Fc4 : 3,0% ; 2. d4 : 1,2% ; 2. Ce2 : 0,1%) 

     

    Après 2 Cf3 on va tout droit vers les parties ouvertes étudiées :

    2...Cc6 (86,3%) écrase tout, bien loin devant :

    2...Cf6  : 9,9% (c'est la partie russe, avec une astuce pour prendre la Dame Noire en 4 coups)

    2...d6 : 2,9%

    2...f5 : 0,4%

    2...d5 : 0,2%

    2...Qe7 : 0,1%

     

    après Cc6

    3. Fb5 63,3% (partie espagnole)

    3. Fc4 19,6% (partie italienne)

    3. d4 9,8% (partie écossaise)

    3. Cc3 6,1% (le bien nommé jeu des 3 cavaliers)

    3. c3 1,0% (ouverture Ponziani)

    3. Fe2 0,1% (jeu Hongrois inversé)

    3. d3 0,1% (jeu Philidor inversé)

     

    Conclusion : en jouant l'une des parties développées dans ce blog, vous avez déjà une bonne base de jeu... mais à vous de finir la partie ! 

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :