•  LES GRANDS MAITRES CONTEMPORAINS

    VLADIMIR KRAMNIK

    LE DANDY 

     

    (retrouvez les autres GMI contemporains à la rubrique BIOGRAPHIES DE STARS)

    Vladimir Kramnik est né en 1975 en Russie. Il fut champion du monde de 2000 à 2007. Pour donner son palmarès il me faudrait trois jours...Je vais faire court, enfin peut-être...  

    Après s'être initié aux échecs à l'âge de cinq ans, il intègre en 1987 l'école d'échecs de Mikhaïl Botvinnik, qui était considérée comme la meilleure du monde avec des leçons de Garry Kasparov.

    À seize ans, il remporta le championnat du monde des moins de 18 ans en 1991. 

    Et mon dieu, quelle choucroute ! 

     

    Au début de 1992, Kramnik remporta l'open Dortmund. Kasparov déclara : 

    « Le plus talentueux des joueurs que j'ai vus [à Dortmund] est Vladimir Kramnik. En termes de talent, il est définitivement le no 1. Je ne l'ai jamais dit auparavant, mais je pense qu'il est le seul qui joue aussi bien que moi au même âge (ça va les mollets? ndlr). J'ai toujours souri en regardant le talent de Judit Polgár et ri en ce qui concerne Gata Kamsky, et je ne crois pas en un brillant avenir pour les autres participants du festival de Dortmund. Mais, à seize ans, Kramnik joue déjà des échecs de haut niveau. C'est un pur talent d'échecs. Il y a beaucoup de joueurs, mais ils ne jouent pas aux échecs, ils déplacent les pièces, tandis que Kramnik joue aux échecs. » 

    Ce qui étaye ma thèse selon laquelle les champions du monde se reconnaissent entre eux... 

    Après des résultats probants tant individuellement que collectivement, il devint no 4 mondial en juillet 1993 avec 2 710 points Elo. 

    En 1994, lors du tournoi de Linares, Kramnik battit pour la première fois Garry Kasparov et le champion du monde annonça que Kramnik serait un jour champion du monde. 

    En 1995, Kasparov invita Kramnik dans son équipe de préparateurs et d'analystes qui l'encadraient lors du match de championnat du monde qu'il disputa contre Anand à New York. 

    Par la suite, Vladimir Kramnik s'ancra dans l'élite mondiale : il remporta de nombreux tournois prestigieux comme Dortmund : six victoires en sept participations (1995, 1996, 1997, 1998, 2000 et en 2001), Wijk Aan Zee en 1998 et Linares en 2000 (ex æquo avec Kasparov). 

    Le style de jeu de Vladimir est alors très tranchant et tendu, ses parties sont extrêmement complexes. Néanmoins, son plus grand rêve est de devenir champion du monde et il comprend alors qu'un style de jeu plus universel est nécessaire pour la conquête d'un tel titre.

     En janvier 1996, Kramnik atteignit un classement Elo de 2 775 points, à égalité avec Garry Kasparov avec lequel il occupa la première place du classement mondial.

     En l'an 2000, Garry Kasparov, alors champion du monde depuis quinze ans, choisit Vladimir Kramnik pour l'affronter. La légitimité de ce match est contestée car Kasparov a désigné alors arbitrairement comme challenger son dauphin au classement mondial. 

    Enfin du 8 octobre au 4 novembre 2000, Kramnik joua un match de 16 parties contre Garry Kasparov à Londres pour le championnat du monde « classique » d'échecs. Contre toute attente, Kramnik réussit facilement à neutraliser le jeu tactique et dynamique de Kasparov en adoptant la défense berlinoise face à l'ouverture espagnole de Kasparov et en échangeant rapidement les dames dans de nombreuses parties, il parvient à neutraliser son adversaire dans des positions calmes et positionnelles qu'il affectionne. Enfin, dans les parties où il possède les pièces blanches, Kramnik impose un jeu difficile qui lui permet de marquer deux précieuses victoires. Il remportait ainsi le match sur le score de 8,5 à 6,5 sans perdre une seule partie.

     Kramnik est aujourd'hui le seul joueur à avoir battu Kasparov en match, si on exclut le premier match entre Karpov et Kasparov en 48 parties qui a été interrompu et rejoué en 1985 alors que Karpov menait cinq victoires à trois. Mieux encore, avec cette victoire, il vient de mettre un terme à quinze ans de domination de Garry Kasparov sur le championnat du monde. 

    En 2003 et 2004, il remporta le tournoi de Linares en devançant à chaque fois Garry Kasparov. 

    En 2004, Kramnik remit son titre en jeu contre Péter Lékó. 

    Kramnik gagna la première partie en finale, alors que Péter Lékó aurait pu annuler, mais il perdit la cinquième partie après une longue lutte. Lékó parvint ensuite à gagner avec les noirs dans un gambit Marshall de manière convaincante, montrant un défaut dans la préparation de Kramnik qui suivait les analyses de son équipe et de l'ordinateur. Cette défaite lui fait dire : « Quitte à perdre une partie, autant la perdre de cette manière. » Dans la treizième partie, Kramnik avec les noirs parvient à surprendre Lékó, mais celui-ci, dans une situation qui semble désespérée, réussit à égaliser. Finalement, Kramnik parvient à gagner la quatorzième et dernière partie et égalise au score (sept points à sept) et conserve ainsi son titre de justesse.

     Atteint d'une spondylarthrite ankylosante, Kramnik enchaîna en 2005 les résultats décevants. Il s'éloigna provisoirement de la scène échiquéenne mondiale.

     Topalov qui avait remporté le championnat du monde la Fédération internationale des échecs en 2005 et Kramnik s'affrontèrent en douze parties, du 23 septembre au 13 octobre 2006 pour le titre de champion du monde « réunifié » (champion du monde « classique » contre le champion du monde FIDE).

     La rencontre était tendue et fut marquée par plusieurs manœuvres contestées du camp Topalov accusant, sans preuve, Kramnik de tricherie. À la fin des douze parties, le score est de 6-6. Les parties de départage semi-rapides tournent à l'avantage de Kramnik qui gagne le match de réunification le 13 octobre et devient champion du monde FIDE.

    Grâce à sa victoire sur Topalov en 2006, Vladimir Kramnik était qualifié pour le Championnat du monde d'échecs 2007 à Mexico, qui consistait en un tournoi fermé double rondes avec 8 joueurs (la FIDE ayant rompu en 2005 avec la tradition des matches). Après un bon début de tournoi (2/3), il ne parvint pas à l'emporter face à Aleksandr Grichtchouk dans une position clairement avantageuse et concède 6 nulles consécutives avant de s'incliner face à Aleksandr Morozevitch, permettant à Viswanathan Anand de prendre seul la tête. Grâce à une bonne fin de tournoi (3,5/5) il prend la deuxième place, parvenant à rattraper Boris Guelfand mais pas Anand. Kramnik perd ainsi son titre de champion du monde.

     En octobre 2008, Kramnik affronta en match de 12 parties le tenant du titre, Viswanathan Anand, pour le titre mondial à Bonn en Allemagne. Il fut rapidement mené trois victoires à zéro après six parties mais remporte la 10e. Il est finalement défait 6½ – 4½ (+1 - 3 =7) et Anand conserve le titre.

     Grâce à son classement Elo, Vladimir Kramnik était qualifié d'office pour le tournoi des candidats qui a lieu en mars 2013 à Londres. Il finit premier ex æquo avec Magnus Carlsen, mais deuxième au nombre de parties gagnées (quatre contre cinq pour Carlsen). 

    Profitons de Vladimir car il a annoncé qu'il prendrait sa retraite à 40 ans... 

    Kramnik, c'est un dandy russe. Toujours très calme, pas un geste qui trahisse son anxiété. La seule fausse note que j'ai trouvé s'est déroulée contre Vachier Lagrave à l'Olympiade de Tromso cette année : après une évacuation de la salle suite à une fausse alerte terroriste, Kramnik a demandé à l'arbitre de remettre le compteur alors que son adversaire tardait à revenir...pas classe du tout. Bon, n'oublions pas que ces joueurs sont des machines de guerre quand même !

     Revenons à ma thèse...

    Kramnik annonçait en 2009 : « La question qui se pose n'est pas de savoir si Magnus Carlsen sera champion du monde, mais quand »... D'ailleurs vous trouverez toujours une grande estime entre Anand, Carlsen et Kramnik (Karpov et Kasparov aussi) et de grands sourires lors de leurs confrontations. Et Topalov ? Ben faudra vraiment que je vous en parle...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :