• CONTRE-GAMBIT ALBIN

    LE PIEGE DE LASKER !

     

    Bien que cette ouverture eut déjà été jouée au tournoi de Milan en 1881 par Cavallotti contre Salvioli, elle prit le nom d'Adolf Albin, qui l'utilisa face à Lasker à New York en 1893. Il s'agit d'une réponse au gambit dame peu usuelle.

     

    1. d4 d5 2. c4 e5

    La suite habituelle est 3.dxe5 d4; en échange du pion sacrifié, les noirs ont un pion central dans le camp blanc et quelques chances d'attaque.

     

    Le pion noir en d4 est plus fort qu'il n'y paraît. L'insouciant 4.e3? peut déboucher sur le piège de Lasker. Après 4...Fb4+ 5.Fd2 dxe3, 6.Fxb4?? est une grave erreur; en effet: 6...exf2+ 7.Re2 fxg1=C+

    Oui, vous avez bien lu : il faut sous-promouvoir le pion en cavalier!

    Alors les noirs ont un net avantage :

    si Txg1 alors ...Fg4+ et la dame blanche est morte.

    Si Re1 alors Dh4+

     

     

    La sous-promotion dès le septième coup rend le piège de Lasker particulièrement remarquable.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :