• LA PARTIE ECOSSAISE

    1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. d4

     

     

    C'est un début, qui engage la lutte pour le contrôle du centre, sans que le développement des pièces de l'aile Roi soit terminé.

     

    L'avancée d4 du pion blanc au troisième coup a pour but d'ouvrir le centre, 3...exd4 étant le meilleur coup à la disposition des Noirs.

     

    La partie écossaise proprement dite se poursuit par 4. Cxd4 mais les Blancs peuvent aussi choisir de sacrifier le pion d4 pour une mobilisation plus rapide par 3...exd4 4. c3, qui est le gambit Göring ou par 3...exd4 4. Fc4, qu'on appelle gambit écossais.

    Contre des GMI de tout premier plan, Garry Kasparov a obtenu un score de 14 victoires et 8 nulles en 22 parties... mais c'est Kasparov.

     

    ASTUCE : je parle ici de gambit. Le gambit est un pseudo sacrifice de pion. Quel que soit le gambit (Dame, Roi, Goring, écossais ou autres), le pion que vous gagnerez au départ sera certainement récupéré très vite à notre niveau. Pourquoi ? Parce que le petite malin qui vous propose un gambit l'a étudié à fond très certainement. En acceptant son gambit, vous jouez SA partie et vous allez ramer longtemps. Donc, si vous rencontrez un amateur qui vous fait ce coup là, un conseil, refusez de rentrer dans son jeu, et ça l'embêtera assurément.

     

    Pour info, aux niveaux supérieurs au nôtre, un gambit n'est parfois jamais récupéré car il peut avoir pour but soit de dévier un pion adverse du centre, soit de libérer de l'espace, ce qui équilibre les forces...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique